Accueil
 > 
Domaines d'activité
 > 
Traitements thermiques
 > 
Nitruration et nitrocarburation

Nitruration et nitrocarburation

Qu’est-ce que la nitruration et la nitrocarburation ?

Ce sont des traitements consistant à enrichir en azote et en carbone, pour la nitrocarburation, la surface des aciers et des fontes. Les profondeurs de diffusion ainsi réalisées sont comprises entre 0,1 et 0,5 mm. L’objectif étant, notamment, de rendre les pièces plus résistantes : moules, pistons, arbres à cames, pignons, engrenages, outils à plier…

Mise en application

Ces traitements thermiques sont utilisés dans différentes industries : offshore, automobile, textile, agricole, défense, outillage, aéronautique…

Augmenter la résistance des pièces

Le principal intérêt de ces deux procédés réside dans leur capacité à durcir les matériaux, de préférence, pré-traités. L’atmosphère de traitement est généralement comprise entre 480 et 620°C, cette température relativement basse permet notamment de minimiser les déformations.

Disposant de procédés modernes, notamment à travers l’automatisation de certaines phases de traitements, nous sommes en mesure de répondre aux exigences et contraintes élevées en matière de résistance des aciers et des fontes.

Un processus de diffusion thermochimique

Cela signifie que la couche superficielle de la pièce en acier est chimiquement transformée.  Ce procédé consiste à diffuser de l’azote et du carbone, pour la nitrocarburation à partir de la surface de l’acier pour augmenter sa résistance à l’usure et aux efforts répétés. L’ajustement des paramètres de traitement comme : la température, la durée, la pression et le type de gaz… permet de maîtriser le niveau de dureté final du matériau traité.

Concernant la nitruration et la nitrocarburation gazeuse, les rejets gazeux riches en ammoniac sont brûlés avant leur rejet dans l’atmosphère extérieure.

Les avantages de la nitruration et de la nitrocarburation

  • Dureté de surface élevée (jusqu’à 1200 HV).
  • Haute résistance à l’usure par adhésion et abrasion.
  • Haute résistance au grippage.
  • Diminution du coefficient de frottement.
  • Amélioration des propriétés de glissement.
  • Distorsion et/ou changement dimensionnel limités.
  • Amélioration de la résistance à la corrosion.
  • Résistance à la fatigue augmentée.

Nitruration et nitrocarburation

Capacité journalière :
200 kg
Dimensions utiles :
L 700 x l 450 x h 400 mm
Depuis
20 ans

J’ai besoin d’un renseignement sur la nitruration et la nitrocarburation

Merci de me recontacter*
*Nous vous rappelons dans les 72h
Besoin d’une documentation ?

Les différentes étapes de la nitruration et nitrocarburation

Nettoyage et dégraissage
Mise en place dans des paniers ou par suspension
Traitement
Contrôle de la dureté
Possibilité de filiation de dureté

L’injection des gaz dans le four est gérée par un automate.