Le zingage électrolytique 1/2 : quels avantages ?

Nos actualités
 > 
 > 
Le zingage électrolytique 1/2 : quels avantages ?

Le zingage est un traitement de surface sur métaux. Il a notamment pour but d’améliorer la résistante à la corrosion tout en apportant l’aspect esthétique de la finition.

Stoca s’est récemment doté des dernières technologies en matière de zingage électrolytique, aussi appelé électro-zingage ou encore galvanisation à froid. En effet, notre nouvelle chaîne de traitement, automatisée, nous permet de réaliser une répartition régulière du dépôt sur les pièces.

Les nombreux avantages du zingage

Le zingage est un procédé de traitement de surface sur métaux qui entraine la formation d’un revêtement métallique de zinc. Les secteurs industriels comme l’aéronautique, l’automobile, la construction navale, ou encore pour la décoration intérieure, les installations sanitaires, l’éclairage, la signalisation routière, le mobilier urbain… sont les principaux utilisateurs de ce traitement de surface sur métaux.

Renforcer la protection contre la corrosion

La corrosion de l’acier est un phénomène naturel qui dégrade le matériau en le transformant en rouille, il en résulte une perte de la résistance. Le zingage électrolytique est surtout utilisé pour protéger les pièces en aciers et en fontes contre la corrosion. Pour cela, l’épaisseur de ce traitement peut aller de 5 microns pour les environnements secs et en intérieur à 25 microns pour les environnements corrosifs et en extérieur. L’automatisation de la chaine de traitement permet également d’assurer la précision, la constance et la régularité des finitions (utilisation d’une pompe doseuse et enregistrement des gammes de fabrication).

Un traitement de surface esthétique

Le rendu final des pièces électrozinguées est d’une couleur gris métallique brillant (légèrement bleutée ou jaune, dans notre cas), lisse et homogène. Ce procédé est même parfois appliqué principalement pour son rendu esthétique avant toute considération de résistance et de durabilité. D’où l’importance du procédé de traitement, permettant la précision, la régularité et la constance du dépôt de zinc.
Enfin, le zingage peut également, dans certaines applications (mécaniques, …), diminuer le coefficient de frottement.

D’autres procédés pour la protection des pièces en acier contre la corrosion

Parmi les autres procédés permettant d’apporter une protection contre la corrosion, on trouve :

–  la galvanisation à chaud, elle consiste à tremper les pièces que l’on souhaite traiter dans un bain de zinc en fusion à 450°C, pour former des alliages fer-zinc en surface.

– la shérardisation, il s’agit d’un procédé thermochimique qui consiste à diffuser du zinc sur la surface de la pièce en acier à traiter, dans un caisson fermé en rotation, à une température comprise entre 380°C et 400°C.

– la métallisation, elle est obtenue par projection au pistolet de métal fondu, par une flamme ou un plasma, sur la surface de la pièce en acier à traiter. Les métaux utilisés pour les projections sont le zinc et l’aluminium ou un alliage de ces métaux. Dans le cas du zinc, on parlera de zingage par projection à chaud.

 

Pour aller plus loin

Découvrez la seconde partie de cet article : Le zingage électrolytique : quelles étapes ?