Phosphatation manganèse : ressorts acier pour le ferroviaire

Nos réalisations
 > Traitement
 > Phosphatation manganèse : ressorts acier pour le ferroviaire

Phosphatation manganèse, les caractéristiques du projet

Type de pièce

Pièces en acier

Traitement réalisé

Phosphatation manganèse

Secteur d'activité

Transport ferroviaire

Utilité du traitement

Pour le rodage initiale et
la résistance à la corrosion

Type de série

Moyenne série

Atelier concerné

Atelier de traitement de
surface sur acier

Principales utilisations : la résistance aux frottements et éviter le micro-soudures

Contexte et contraintes du client

Notre client souhaite réaliser un rodage sur ces machines avant de les mettre ou remettre en circulation. S’agissant d'une pièce mécanique, il fallait qu'elle puisse absorber la chaleur liée aux frottements tout en évitant la formation de micro-soudures métal-métal.

Précision de la finition, une réponse technique adaptée

Pour assurer une répartition égale du traitement de surface, la phosphatation manganèse a été réalisée au tonneau. Deux étapes ont été essentielles : une préparation chimique préalable, afin d'obtenir une surface nette et une finition huilée pour apporter une protection complémentaire contre la corrosion.

Phophatation maganèse, le projet en images

Ces pièces mécaniques en acier doivent respecter des contraintes d'épaisseur de l'ordre de 5 microns.
Pour attester de la résistance de ces pièces après le traitement de surface, un essai de tenue au brouillard salin d'une centaine d''heures est réalisé.